Un grand poète s'est donné la mort

C'était l'un des poètes, paroliers et chanteurs les plus émouvants de la langue française.

Il parlait si vrai de ce monde qui nous enchante et nous étouffe.

Allain Leprest a pris de vitesse son cancer en se donnant la mort aujourd'hui, à l'âge de 57 ans.

Il nous reste ses chansons.

Commentaires

  • Nougaro disait de lui : "c'est simple je considère Allain Leprest comme un des plus foudroyants auteurs de chansons que j'aie entendu au ciel de la langue française"

    Quelques mots superbes (comme tous les autres) de lui:

    "Le temps de finir la bouteille
    J'aurai rallumé un soleil
    J'aurai réchauffé une étoile
    J'aurai reprisé une voile
    J'aurai arraché des bras maigres
    De leurs destins mille enfants nègres
    En moins de deux, j'aurai repeint
    En bleu le coeur de la putain
    J'aurai renfanté mes parents
    J'aurai peint l'avenir moins grand
    Et fait la vieillesse moins vieille
    Le temps de finir la bouteille"

    Salut l'artiste, et respect!

  • Qu'il repose en paix.

  • Je ne connaissais par Allain Leprest... Sa mort me l'a fait découvrir. Merci à vous

Les commentaires sont fermés.