13/10/2011

Pour une représentation de la gauche conséquente à Berne

Au cours de ces derniers jours, les électrices et électeurs de notre canton ont reçu leur matériel électoral pour le scrutin fédéral du 23 octobre. Il nous reste encore une grosse semaine pour voter. Or, afin d'assurer une représentation de la gauche conséquente à Berne, il est nécessaire de rassembler le plus grand nombre possible de suffrages sur l’une des deux listes 4 ou 16 - Ensemble à Gauche, qui sont sous-apparentées. En effet, leurs suffrages s’additionnent pour l’obtention d’un siège au Conseil National, qui marquerait aussi un premier pas vers le retour de la gauche de la gauche au Grand Conseil genevois. Nous en avons toutes et tous besoin pour résister à l'offensive antisociale de l'Entente, soutenue par l'UDC, et bien souvent par le MCG.

Votons pour les listes 4 et 16, Ensemble à gauche!


Les deux listes 4 et 16 - Ensemble à Gauche déclinent clairement deux ordres de priorités :

Affiche-EAG-2.jpg1. La protection du monde du travail contre le dumping salarial, mais aussi des services publics contre les restrictions budgétaires. La défense et le développement des mécanismes de solidarité impliquent bien sûr que l'on renonce aux cadeaux fiscaux aux plus riches, qui vident les caisses de l'Etat et justifient le démantèlement des assurance sociales. Au lieu de diviser la population entre Suisses et étrangers, en ne cessant d'opposer les uns aux autres, nous revendiquons l'extension des protections et droits sociaux à l'ensemble des salariés, des usagers des services publics et des bénéficiaires de la prévoyance sociale.

2. La promotion d’une politique écologiste conséquente: sortie rapide du nucléaire (fermeture immédiate des centrales les plus dangereuses de Mühleberg et Beznau); réduction massive des émissions de gaz à effet de serre (priorité absolue à la mobilité douce, aux transports publics et à l’isolation thermique des bâtiments); et démocratisation des choix énergétiques. Ce véritable tournant de civilisation, qui implique que l'on renonce à la croissance sans fin, n'est viable que s'il s'accompagne d'une réduction des inégalités sociales, notamment par la fourniture gratuite d'une série de services essentiels, en quantité modérée (eau, électricité, etc.), à celles et ceux qui en ont besoin.

Les forces réunies au sein d’Ensemble à Gauche ont été de toutes les batailles contre le dumping salarial et les licenciements, pour l’introduction d’un salaire minimum légal, contre la suppression du RMCAS, contre l’amputation des rentes AVS et du Deuxième Pilier, pour une caisse d’assurance maladie unique avec des primes proportionnelles aux revenus, contre les révisions à la baisse de l’AI et de l’assurance chômage, pour la défense des locataires, pour l’imposition des gros actionnaires, etc. Elles animent en première ligne le combat antinucléaire, pour l'abandon des combustibles fossiles et pour la gratuité des transports publics. Elles n'ont pas attendu les élections pour se manifester au quotidien en faveur du climat et de la justice sociale.

Ces deux listes rassemblent 21 candidats, dont 10 femmes, de provenances diverses, élus sur les listes de solidaritéS ou de l'AVIVO à la Constituante (2008), candidats de solidaritéS, du DAL ou des Indépendants de Gauche au Grand Conseil (2009) ou aux Municipales (2011), membres à Genève de « La Gauche – Die Linke – La Sinistra », qui coordonne la présentation de plusieurs listes dans six cantons. Ce regroupement national a également lancé une initiative fédérale contre les forfaits fiscaux aux millionnaires, qu’Ensemble à Gauche fait signer actuellement à Genève. Il envisage d’en lancer une seconde pour la fusion de l’AVS et du Deuxième Pilier, avec garantie du maintien des avantages acquis. Certes, nous ne disposons pas des millions investis par les partis de droite – en particulier par l'UDC –, pour vendre leurs candidats et objectifs de campagne comme autant de marques de lessive. C'est pourquoi nous multiplions les stands dans la rue pour débattre directement avec nos électrices et électeurs.

Les listes 4 et 16 sont sous-apparentées entre elles et ne comptent donc que comme une seule liste pour la répartition des sièges. Comme aux élections municipales du printemps dernier, elles visent à l'unité de la plus grande partie des forces qui se situent à la gauche du PSG et des Verts. En ce qui concerne le Conseil des Etats, nous appelons à barrer la route à la droite la plus réactionnaire en votant pour Robert Cramer et Liliane Maury Pasquier, quelles que soient nos divergences politiques avec le PSG et les Verts. Nos deux listes 4 et 16 sont aussi apparentées à celles du PdT, des socialistes et des verts, afin qu'aucun suffrage qui s'exprime pour nous ne profite à la droite.

Comme candidat sur la liste n° 4 - Ensemble à gauche, je dédie aux lecteurs de mon blog cette vidéo que j'aurais pu intituler:

Les Traders font main basse sur l'Arc Lémanique, réagissons... (à visionner, ainsi que d'autres clips, sur notre site: www.solidarites.ch/geneve)

 

 

 

Commentaires

Il y a quatre ans, j'ai voté pour la liste du Parti du Travail. Malheureusement, elle n'était pas sous-apparentée avec A Gauche Toute! et le siège de la gauche combative a été PS. Cette fois-ci, je voterai Ensemble à gauche!

Écrit par : Jacqueline | 13/10/2011

électeur confronté aux bilans des élus,
aux ambitions et autres absences de programme
et de capacités des would-be élus,

ne reste que le vote blanc,
au prix d'un timbre postal

Écrit par : ni ya ka | 13/10/2011

Chère ya ka

Le vote blanc n'est pas une solution. Pour l'immédiat, ce serait déjà pas mal de faire avancer la gauche de la gauche, la gauche conséquente. Aucun bilan négatif en ce qui les concerne mais beaucoup de bonnes propositions et surtout un univers auquel tendre (n'est-ce pas ce qui nous manque aujourd'hui un peu d'utopie?). Les élections n'en sont peut-être pas le lieu, mais enfin pourquoi pas. En ce qui me concerne, je ferai comme Jacqueline et voterai Ensemble à gauche Liste 16...

Écrit par : étoile des neiges | 13/10/2011

La gauche de la gauche se présente aux élections nationales. Elle entend promouvoir une politique écologiste de gauche, la seule véritablement viable et plausible aujourd'hui. Même si une seule personne est élue cela vaut le coup... Non?!

Écrit par : Pierrette Jacquot | 13/10/2011

Les commentaires sont fermés.