19/06/2011

Genève, une démocratie en «liberté surveillée»?

Les périodes de crise poussent souvent les gouvernements à répondre à la protestation populaire par la restriction des libertés. Même les démocraties représentatives les plus stables et les plus anciennes peuvent céder alors aux sirènes de l’autoritarisme. C'est ainsi que le Grand Conseil de Genève vient d’adopter un projet de loi limitant le droit de manifester.

Il y 79 ans, six semaines après la fusillade du 9 novembre 1932, qui avait fait 13 morts et une centaine de blessés, la même institution avait déjà tenté de restreindre le droit de réunion et de manifestation. Mal lui en prit, puisqu’elle fut retoquée par le peuple, le 1er octobre 1933.

Un référendum va être lancé ces prochains jours contre les nouvelles dispositions liberticides édictées par l'actuelle majorité réactionnaire du Grand Conseil. Signons-le massivement pour défendre nos droits.

Lire la suite